Le Tableau de Visualisation : un outil créatif pour visualiser et réaliser ses rêves

Le tableau de visualisation est un outil créatif et ludique pour visualiser et atteindre ses objectifs de manière positive. Découvre ici comment le réaliser et son intérêt.

Le tableau de visualisation : l’outil créatif pour réaliser ses rêves

Dans de précédents billets, je relayais une vidéo sur l’importance d’écouter sa voix intérieure et un article sur celle de cultiver ses cinq sens.

Tout cela finalement va de paire avec notre capacité – ou pas – à débrancher le cerveau / la tête, pour rentrer dans notre corps / notre coeur et aller à la rencontre de nos intuitions. J’ai eu l’occasion d’expérimenter des formes d’art-thérapie et ai été soufflée à chaque fois par la puissance de ces techniques pour aller cueillir et accueillir les émotions et intuitions au fond de nous. 


Car ce qui est bien certain, c’est que toute notre énergie vitale, nos envies, nos rêves conscients et inconscients sommeillent quelque part en nous, quand on ne laisse pas la raison – et les peurs – prendre la télécommande de nos vies et de nos envies.   

 

Mais sans aller jusqu’à l’art-thérapie – et sans accompagnement – j’ai envie aujourd’hui de partager un exercice créatif ultra puissant que j’ai commencé à pratiquer il y a quelques années, en pleine pandémie au moment où j’avais le plus l’impression d’être dans le flou artistique : le tableau de visualisation.

 

Je l’ai trouvé ludique et utile pour apporter clarté et vision, en débranchant le cerveau et en utilisant ses mains ! Et surtout, pour attirer le bon oeil.

 

Le tableau de visualisation : kézako ?

 
Et beh… comme son nom l’indique, le tableau de visualisation représente visuellement ce qu’on a envie de vivre dans notre vie (privée et/ou professionnelle). Il permet à nos désirs et intentions de prendre forme et de donner un espace physique à nos rêves et projets, afin de ne pas les garder seulement dans notre tête ou l’un de nos innombrables carnets de note.
 
On peut s’en servir pour donner vie à n’importe quel(s) objectif(s) : projets professionnels, loisirs, forme physique, amour, famille, amitié, spiritualité, prospérité, chaumière de vos rêves… si tu es gourmand.e, ça peut être tout à la fois évidemment.
 
Le pré-requis est donc de penser d’abord à ce qu’on désire vivre et attirer dans notre vie dans les mois à venir… élever notre niveau de vibration, quoi, comme dirait l’autre ! Et ce de manière précise (mais pas trop). Et positive évidemment (concentre-toi sur ce que tu veux, pas sur ce que tu ne veux pas). Avec des mots clés (de préférence) et pourquoi pas des citations inspirantes ? 
 
Cette étape n’est pas aussi facile qu’on pourrait croire et permet déjà d’aller à la rencontre du fouillis de nos émotions pour apporter un peu de clarté.
 

 

Et ça sert à quoi la visualisation, si tu ne t’appelles pas Madame Irma ?

 
Notre cerveau brasserait entre 20 000 et 60 000 pensées par jour (les études divergent un peu, mais dans tous les cas, ça fait un paquet, je suis sûre que tu en conviens), dont 80% au moins de négatives. Mais l’excellente nouvelle, c’est qu’on peut le reprogrammer, cela s’appelle la neuro-plasticité du cerveau. 
 
Et ce notamment avec la visualisation créatrice, parce que le cerveau ne fait pas la différence entre ce que nous imaginons et la réalité, comme le montrent les neurosciences
 
La visualisation permet en effet d’imprimer des images et des ressentis positifs dans notre inconscient, nous aidant ainsi à les réaliser dans la réalité en permettant de “court-circuiter” en amont en quelque sorte nos peurs qui peuvent surgir le jour J de la réalisation de telle ou telle de nos projections.
 
En parallèle, la loi de l’attraction explique que nous attirons ce que nous ressentons. Le bon comme le mauvais. La visualisation nous permettrait donc d’attirer des situations positives. Ça vaut la peine d’essayer, non ?
 
Avant une compétition par exemple, les grands sportifs utilisent l’imagerie mentale – une forme de technique de visualisation – en plus de leur entraînement physique. C’est le même principe avec le tableau de visualisation. Sauf que pour nous aider à visualiser notre objectif, nous utilisons un support papier ou digital. Pour sortir de notre tête justement.
 
 

Tableau de visualisation : back to school en mode découpage et collage !!!

 
Je te vois venir gros comme une maison : ” Alors ouiiiii, mais moi je n’ai aucun talent artistique donc je n’y arriverai pas! “. Taratata ! Je ne suis pas (ou ne crois pas être) particulièrement douée en dessin – comme tu l’avais peut-être suivi dans mon article sur ma tentative de Carnet de Voyage illustré au Maroc.
 
Mais fort heureusement, découpage ET collage sont dans mes cordes depuis la maternelle. Comme à peu près chacun de nous. Ça tombe bien puisqu’il n’en faut guère plus pour faire un Vision Board. Il te suffit d’attraper de vieux magazines, du papier, de la colle – et éventuellement des stylos, feutres, pinceaux et aquarelles etc, si te te sens l’âme d’un.e artiste.
 

 

Comment faire pour créer un Vision Board : 4 étapes pour créer ton tableau de visualisation

 
  • Après la réflexion, place à l’action ! Allume une bougie, met de la musique et reprend le chemin de l’école pour quelques instants avec ta plus belle paire de ciseaux et ta colle qui sent trop bon.
  • Crée ton support : tableau en liège, planche cartonnée ou simples feuilles (je recommande un format A3 minimum, pour cela il suffit de scotcher 4 feuilles de papier A4, pas de panique)… Si tu préfères privilégier un format digital, tu peux utiliser Pinterest, Pixabay, Unsplash, ou Canva… je met ici un des nombreux tutos qu’on peut trouver en ligne.
  • Épluche tes vieux magazines (ou surfe sur internet) pour trouver des images, mots et citations illustrant tes idées et mots clés. Surtout ne réfléchis pas trop, prend ce qui spontanément te parle et te saute aux yeux, laisse ton inconscient parler et musèle le cerveau STP 🙂 
  • Have fun et laisse place à l’imagination : découper, coller, arracher, superposer, dessiner, ajouter des stickers… On se fiche totalement de la valeur artistique du résultat. Ce qui compte, c’est les messages que ton tableau va te passer au cours de l’année.  

 

Miroir mon beau miroir : conseils pour un tableau de visualisation efficace

Le contempler tu devras

Pour qu’un tableau de visualisation ou vision boardd ce soit efficace, il faut absolument pouvoir le contempler tous les jours, en tout cas aussi souvent que possible. Attention, je n’ai pas dit: VOUS contempler tous les jours, aussi souvent que possible 🙂
 
Perso, j’affiche le mien au-dessus de mon bureau. Mais le tien peut trôner dans ta cuisine, ta penderie, ta chambre, ton salon ou comme fond d’écran sur ton ordi… tu voies le tableau, quoi (sans mauvais jeu de mot) !
Cela permettra de garder tes désirs au coeur de ton quotidien. Idéalement, il faut faire quelques minutes de visualisation chaque jour.
 

À l’écoute de tes ressentis tu seras

Visualiser ne suffit pas. Il faut aussi apprendre à ressentir ce que tu ressentirais si tu avais déjà obtenu le résultat souhaité. Attention toutefois à ne pas virer à l’obsession… on ne veut surtout pas en arriver à se concentrer sur un ressenti de manque.
 

À l’action tu passeras

Afficher son tableau de visualisation, c’est montrer à l’univers ce que l’on veut. Mais encore faut-il s’ouvrir aux possibilités de recevoir ce qu’on demande et pousser un peu les portes du paradis.
 
Chaque jour, demande-toi quelle(s) action(s) tu peux poser aujourd’hui pour que cette vision devienne réalité ?
 

 

Si tu as des questions ou a déjà testé les tableaux de visualisation et veux partager ta méthode, ton résultat ou tes objectifs, je serais vraiment ravie de te lire en commentaire. Ça m’intéresse beaucoup et inspirera d’autres Wanderfull lecteurs à essayer.

 

Et le tableau de vision : ça marche vraiment ?

Ouiiii !!! Et si tu ne me crois pas, écoute les personnes qui ont participé à un des ateliers Vision Board que j’anime. Comme Emmeline par exemple que j’ai interrogé 10 mois plus tard et qui me disait : 

“Avec 10 mois de recul, je trouve ça impressionnant ! Pendant l’atelier, je me disais : “J’écris ma lettre au père Noël, mais d’ici à ce que ça arrive…” et en fait tout s’est réalisé ! Même dans la balance entre les différents domaines de ma vie, je me rapproche grandement de l’équilibre, alors que j’en étais hyper loin au moment où je l’ai fait.”  

Pour être tenu.e au courant des prochains Ateliers Vision Board que je propose – généralement en janvier et en juin – fais-le moi savoir ici ou clique le bouton sous l’image ci-dessous. Avec trois outils de coaching puissants, je t’accompagne pas à pas dans un atelier de 2 heures 30 sur Zoom en petit groupe pour poser tes intentions (je n’ai pas dit « résolutions » :)) et rendre ton année inoubliable… 

Sur ce, je te souhaite une Wanderfull journée visionnaire.

Je veux être informé(e) des prochains ateliers Vision Board

J'ose choisir une vie qui m'inspire ! Et je veux être tenu.e informé.e des prochains ateliers en ligne (durée : 2h- 2h30 environ)

Je m'inscris en liste d'attente
"Avec 10 mois de recul, je trouve ça impressionnant ! Pendant l'atelier Vision Board, je me disais : "J'écris ma lettre au père Noël, mais d'ici à ce que ça arrive..." et en fait tout s'est réalisé ! Y compris dans la balance entre les différents domaines de ma vie, je me rapproche grandement de l'équilibre alors que j'en étais hyper loin au moment où je l'ai fait".
Emmeline D. témoigne de son expérience avec les formations Wanderfull.fr.
Emmeline D.
42 ans I Freelance & Enseignante

Partager cet article

Et si l’extra n’était pas (si) loin de ton ordinaire ? Ose créer la vie *extra*ordinaire qui te ressemble !

Picture of Raphaelle Gasse (aka WanderfullRaph)

Raphaelle Gasse (aka WanderfullRaph)

Au travers de contenus inspirants gratuits, de formations en ligne et de mentorings sur mesure, j’insuffle l’énergie du mouvement et l'audace des possibles aux personnes qui rêvent de se mettre en mouvement vers la vie *extra*ordinaire à laquelle ils aspirent.

En savoir plus sur moi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *