Comment arrêter de se trouver des excuses et obtenir ce que tu veux vraiment ?

Si c'est important pour toi tu trouveras le temps, sinon tu trouveras des excuses.
Tu veux plus de liberté et de temps dans ta vie ? Utilise ce simple exercice pour t'aider à arrêter de se trouver des excuses, prendre la responsabilité de tes choix et faire passer en priorité ce qui compte VRAIMENT pour toi.

Prêt.e au changement ? Arrête de te trouver des excuses !

As-tu du mal à atteindre tes objectifs ? Est-ce que ça t’arrive souvent de commencer quelque chose sans le finir ? Il est peut-être temps d’arrêter de se trouver des excuses.

Que tu aies du mal à aller au bout d’un projet, à garder la motivation sur un objectif de remise en forme, à mettre de l’ordre dans tes finances, à lancer ta boîte ou quoi que ce soit d’autre, il y a de fortes chances que le mot que je m’apprête à prononcer te gêne. C’est LA chose qui tue, le truc MORTEL qui se place entre toi et ce que tu veux atteindre.

Soit dit en passant, ce simple mot peut empêcher n’importe qui – toi comme moi – d’atteindre ses objectifs. Il n’y a pas de quoi être gêné.e, donc, car nous sommes tou.te.s concerné.e.s 🙂

Ce mot ? Les excuses.

Ces petits mensonges sournois que nous nous racontons sur les raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas avancer tant que nous n’avons pas plus de temps, plus de ressources, plus de soutien – blablabli blablabla.

Si nous sommes prêts à atteindre nos objectifs et à faire les grandes choses que nous avons envie de faire, alors il me paraît important d’élever nos standards personnels et de dire : « Non. Aucune . Excuse !”.

 

Utilise plutôt ce mot de 4 lettres

Je ne sais pas pour toi mais pour ma part, quand je dis « Je ne PEUX pas », dans 99% des cas ce que je veux vraiment dire c’est « Je ne VEUX pas ».

La vérité, c’est que c’est assez rigolo de faire preuve d’honnêteté intellectuelle avec soi-même et de commencer à mener l’enquête dès qu’on se surprend à dire ou à penser : « J’aimerais vraiment pouvoir donner vie à ce rêve, mais je ne peux tout simplement pas”…

Maintenant j’aimerais que tu prennes le temps d’y penser VRAIMENT et de consulter mentalement le calendrier Outlook de ton passé. Y a-t-il déjà eu un moment dans ta vie où tu te disais au départ “Je VEUX vraiment faire ça, mais je ne PEUX pas, parce que je n’ai pas le temps ou pas l’argent ou je ne sais pas tout simplement pas comment faire.” ?

Pourtant, peu après, quelque chose est apparu – une opportunité, un être humain, que sais-je ? – qui était si attirant et motivant pour toi que tout à coup, « comme par magie », tu as trouvé le temps, l’argent, ou la compétence nécessaires… Tu vois où je veux en venir ?

Au cas où tu en doutais, cela devrait te montrer à quel point tu es incroyablement capable de n’importe quoi lorsque tu veux profondément quelque chose.

Et c’est aussi ce qui est si excitant dans le fait d’arrêter de se trouver des excuses. Parce que dire : je ne VEUX pas (ci ou ça), ou je ne VEUX pas fournir cet effort pour y arriver, ou encore je ne VEUX pas changer mes autres priorités, cela ne fait pas de toi une personne mauvaise ! Cela ne fait pas de toi un.e paresseux.se. Tu sais ce que cela fait de toi ? Une personne honnête !!! Alors franchement, c’est pas mal non ?!

 

Une libération par la sémantique

Il y a une énorme forme de liberté (ou plutôt de libération peut-être) à être honnête avec soi-même. Cela rend l’auto-compassion tellement plus possible, quand on arrête d’un coup de se culpabiliser, notamment en se comparant à d’autres personnes dont tu penses « elles déchirent tout » ou « je ne suis pas aussi motivé.e qu’elles ».

Quand tu atteins ce niveau d’honnêteté radicale entre toi et toi, c’est là que la “magie” opère vraiment dans ta vie. Car à ce moment-là, tu peux consacrer ton temps, ton énergie, ton argent ou ton désir d’apprendre aux choses que tu veux vraiment, celles pour lesquelles tu es prêt.e à travailler dur, parce que c’est VRAIMENT une priorité élevée pour toi.

Alors la prochaine fois que tu entends le mot “je ne PEUX pas” entrer dans ta conversation avec toi-même ou avec une autre personne, puis-je te suggérer d’essayer simplement d’utiliser un langage plus honnête comme “je ne VEUX pas” ? Et de voir si cela semble plus juste. Encore une fois, on parle 99% du temps hein… tu as toujours droit à ton 1%, où tu ne peux vraiment pas 🙂

Chaque fois que tu t’entends dire “je ne PEUX pas” parce que “je n’ai pas (…le temps ou l’argent…)”, remets cette phrase en question, conteste ton hypothèse et vois si cela ne recèle pas au fond une réponse vraiment différente. Et vois si la vie semble s’ouvrir d’une manière un peu différente à ce qu’elle a fait jusqu’ici.

 

Pas EU le temps… vraiment ?

Dans la série subtilité sémantique et “Les petites histoires que je me raconte”, il y en a tout un groupe que je trouve assez fascinantes : celles que l’on se raconte sur l’absence de temps ou les contraintes de temps en général.

Je vous rassure, je suis la première à m’entendre (commencer à) dire à tout bout de champ “Je n’ai pas EU le temps”… sauf que depuis deux ans environ, je me reprends – le plus souvent – pour remplacer plutôt par “Je n’ai pas PRIS le temps”. Et crois-moi, ce simple petit changement de vocabulaire fait TOUTE la différence.

En effet, j’ai réalisé il y a quelque temps que “je n’ai pas le temps” ou “je n’ai pas eu le temps” ne devrait JAMAIS être une excuse. Ou du moins, si l’on est tout à fait honnête avec soi-même – et surtout avec les autres – ce sera toujours selon moi une mauvaise excuse.

Si c'est important pour toi tu trouveras le temps, sinon tu trouveras des excuses.

”Quand on veut, on peut”, le dicton qui va à l’encontre de se trouver des excuses

“Quand on veut, on peut” dit l’expression populaire et c’est tellement juste si l’on applique cela au temps libre. Quand on a VRAIMENT envie de faire quelque chose, on trouve toujours le temps de le faire, “comme par magie”…

La seule vraie magie ici, c’est la force de notre volonté et de nos envies. Le fait que nous ayons déterminé – ou non – que cela faisait partie de nos priorités. On trouve tous toujours 5 minutes pour passer un coup de bigo et bavasser avec notre meilleur.e ami.e quand on en a envie. Ou pour faire quelque chose qui est vraiment important pour nous.

À l’inverse, quand quelque chose nous saoule ou nous angoisse un peu – parce qu’on ne sait pas très bien par où commencer, parce qu’on a peur de ne pas y arriver, parce que cela nous fait sortir de notre zone de confort (je te laisse choisir la réponse qui va bien) – on trouve “curieusement” toujours un moyen de le reporter aux calendes grecques sous couvert de “je n’ai pas le temps”.

Remplace l'excuse "Je n'ai pas le temps" par "Ce n'est pas une priorité" et vois ce que cela fait !

On a tous 168 heures par semaine

Je me souviens avoir vu un petit tableau qui avait provoqué un gros déclic dans ma tête ! Grosso modo, nous avons tous 168 heures dans une semaine et environ 37h dont nous disposons comme bon nous semble… cela fait plus de 5h par jour!!! La seule chose à déterminer, c’est comment les utiliser à bon escient…

Je n'ai pas le temps, vraiment ? Arrêtons de nous trouver des excuses. Nous avons tous 168h dans une semaine.

Je suis toujours effondrée quand je lis les statistiques sur le nombre d’heures passées devant la télé – et plus généralement les écrans – par le français moyen… et loin de moi l’idée de te traiter de français moyen… en même temps une moyenne elle est bien faite de gens comme toi et moi n’est-ce pas ?

Et si on arrêtait de se dire (et de dire aux autres) que nous n’avons pas le temps ? Et si au lieu de procrastiner et de passer une heure par jour à surfer bêtement sur internet on attaquait ce projet qu’on a VRAIMENT envie de mener à bien depuis si longtemps ?

 

Arrêter de se trouver des excuses, on en parle ?

Maintenant, j’ai deux questions auxquelles j’aimerais que tu prennes quelques instants pour répondre. Sois tout à fait honnête avec toi-même :

      1. Dans quel domaine de ta vie pourrais-tu créer un vrai changement si tu arrêtais de te trouver des excuses ?

      1. Quelle excuse en particulier dois-tu laisser tomber DÈS AUJOURD’HUI ?

    J’adorerais t’entendre sur le sujet en commentaires… N’hésite pas à partager le plus de détails possible, car des dizaines ou des centaines de Wanderfull lecteurs pourront ainsi bénéficier de tes lumières et ton inspiration. Ton histoire pourrait bien être juste ce qu’il faut à quelqu’un d’autre pour avoir une révélation ou un déblocage !!! Alors pas de chichis 🙂.

     

    Créer le temps, ça commence maintenant

    Pour finir, je te propose de passer à l’action dès maintenant.

    👉 👉 👉 Commence à remplir ton objectif “AUCUNE EXCUSE” en répondant à mon test “Quelle est ma plus grande croyance limitante”? Et en t’inscrivant à mon Challenge Gratuit “5 Jours pour changer de lunettes”.

    C’est le premier pas pour identifier les pensées parasites qui te limitent et leur tordre le cou avec des actions concrètes afin de vivre à ton plein potentiel.

    Et si tu te surprend déjà à te dire : je n’ai pas le temps pour ça, demande-toi honnêtement ce qui se cache derrière ce “je ne PEUX pas” et te demander quelle est ta priorité en ce moment ?

    Créer du changement et de l’espace pour toi (si si, c’est possible… et si tu ne l’as pas compris je t’invite à revoir le tableau ci-dessus) ou continuer à courir après le temps comme un hamster tourne dans sa cage ?

    PS : si tu connais quelqu’un qui pourrait être intéressé par cet article, partage-le !

    Sur ce, je te souhaite une Wanderfull semaine à créer du temps libre à remplir de projets importants pour toi,

    Raphaelle – aka Wanderfull Raph

    Partager cet article

    Et si l’extra n’était pas (si) loin de ton ordinaire ? Ose créer la vie *extra*ordinaire qui te ressemble !

    Picture of Raphaelle Gasse (aka WanderfullRaph)

    Raphaelle Gasse (aka WanderfullRaph)

    Au travers de contenus inspirants gratuits, de formations en ligne et de mentorings sur mesure, j’insuffle l’énergie du mouvement et l'audace des possibles aux personnes qui rêvent de se mettre en mouvement vers la vie *extra*ordinaire à laquelle ils aspirent.

    En savoir plus sur moi

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *