Créer du temps pour soi : 3 outils concrets pour privilégier l’essentiel

3-outils-pour-créer-du-temps-pour-soi
Pas le temps de tout faire ? Rien de plus normal ! Voici 3 outils simples et concrets pour te permettre de créer chaque jour du temps pour l'essentiel.

Si tu es une personne normale (ou plus précisément, qui fonctionne comme moi), tu trouves certainement que tu n’as pas le temps de tout faire. En tout cas pas le temps de t’occuper de toi, de profiter de la vie, de faire avancer les projets qui te tiennent VRAIMENT à coeur ou qui sont importants pour toi… euh, d’ailleurs, c’est quoi ce qui est vraiment important pour toi et ta vision pour la suite de ta Wanderfull life haha ???

C’est pour cette raison que j’écris cet article, pour partager 3 outils aussi simples que concrets pour t’aider à créer 30 minutes dans tes journées, à occuper exactement comme bon te semble. 3 manières de créer du temps pour soi et pour ce qui t’es essentiel. Trop bien non ?

Premier outil pour créer du temps : faire en premier

As-tu déjà remarqué que plus on se donne de temps pour accomplir une tâche, plus celle-ci prend du temps ?

C’est la loi bien connue de Parkinson (rien à voir avec la maladie) qui dit que “le travail s’étale de façon à occuper le temps disponible pour son achèvement”. Autrement dit : plus tu as de temps, moins tu dépotes 🙂

Mais cela signifie aussi que les choses indispensables et non négociables que tu DOIS faire, tu les feras quoiqu’il arrive. En revanche, les choses dont tu as ENVIE ont de fortes chances de passer à la trappe. Par conséquent, il faut faire en premier ces choses que tu as ENVIE de faire mais qui ne sont pas nécessaires.

Pour mettre en place cette stratégie, il te suffit de décider que tu vas

prendre 30 minutes avant toute chose, plutôt qu’en dernier quand tout

sera fait – parce que toi et moi on le sait bien que tout ne sera jamais fait.

Tu peux par exemple décider de mettre à profit les 30 premières minutes à ton réveil, ou celles après ton petit-déjeuner quand ton conjoint·e sort avec les enfants, ou encore à ton arrivée au bureau, quand tu rentres chez toi le soir, après le dîner etc.

D’expérience, je dirais deux choses :

  • le plus tôt le mieux : moins de chances de te faire rattraper par les aléas du direct ;
  • associe cela à une autre habitude déjà ancrée (repas, lavage de dents, whatever) : c’est le moyen le plus sûr d’ancrer une nouvelle habitude que de l’appuyer sur une autre dont la routine est déjà bien établie !

(cf la fameuse technique de Brian Tracy : Avalez le Crapaud ! que je te décris dans cet article et dont tu peux trouver le livre ici)

🚀 ACTION – RÉACTION : quelques questions pour créer du temps pour l’essentiel en premier

  • À quel moment clé de ta journée d’aujourd’hui peux-tu mettre en place cette stratégie et faire en premier ce que tu as envie de faire ?
  • Quels obstacles (intérieurs ou extérieurs) pourraient t’en empêcher, et quelle première action veux-tu mettre en place pour les surmonter ?

En effet, il y a toujours une raison pour laquelle on fait les choses dans l’ordre dans lequel on les fait. Si jusqu’ici tu as toujours fait passer tes envies en dernier, il faut identifier cette raison pour pouvoir la dénouer.

Deuxième outil pour trouver du temps pour soi : faire en même temps

Je suis un peu extrême dans ma manière de faire, alors la logique du “tout ou rien” – aka perfectionnisme – est assez présente dans ma vie. Mais je me soigne et j’ai à coeur d’aider d’autres que moi à se soigner.

On a souvent en tête une idée précise du moment parfait et des conditions parfaites pour faire telle ou telle activité, et si ce moment et ces conditions parfaites ne se présentent pas… et beh le risque c’est de ne rien faire du tout.

Dois-je te rappeler, petit Padawan, cet adage si juste que j’ai adopté sur le tard et qui a révolutionné ma vie de perfectionniste ?

“Une action imparfaite est meilleure qu’une parfaite inaction”… ou encore “Fait vaut mieux que parfait”.

Cette approche “tout ou rien” de l’utilisation de notre temps nous fait passer à côté d’opportunités imparfaites certes, mais néanmoins satisfaisantes, de faire des choses qu’on a envie de faire, et de les apprécier tout autant.

Alors ce deuxième outil “faire en même temps” vise à intégrer quelque chose de

plaisant dans quelque chose de moins plaisant ou, encore mieux, une chose

plaisante en même temps qu’une autre chose plaisante. Un double effet kiss cool de plaisir en quelque sorte 🙂

Exemples : regarder ta série préférée du mois en faisant tes abdos ; écouter un livre audio en rangeant l’appartement ; écouter un podcast en cuisinant ou encore bavasser avec tes copains/copines pendant tes trajets.

🚀 ACTION – RÉACTION : quelques questions pour créer double dose de temps pour soi

  • À quelle activité déjà en place dans ta journée d’aujourd’hui pourrais-tu intégrer une autre activité que tu as envie de faire ?
  • Comment peux-tu t’assurer d’en retirer (au moins) autant de plaisir et de satisfaction que si tu ne faisais que ça, sans juger l’opportunité comme imparfaite ?

C’est l’occasion de repérer le piège du perfectionnisme et de se détacher de l’idée qu’on peut avoir du moment parfait et des conditions parfaites pour faire telle ou telle activité. Et au lieu de se dire “Mais ce serait quand même mieux si…”, on décide d’en profiter pleinement et d’apprendre à apprécier ce qu’on vit comme on le vit, sans exiger la perfection à tout instant. Pas facile… mais jouable !

Troisième outil pour privilégier l’essentiel : faire à la place

Une autre manière assez logique pour créer du temps pour des activités qui te font envie, c’est évidemment de (re)gagner du temps actuellement alloué à d’autres activités.

Tu peux ainsi :

  • arrêter de faire certaines activités (distractions ou activités ne créant pas ou peu de bénéfices par rapport au temps passé) ;
  • déléguer certaines activités (qui pourraient tout aussi bien, voire mieux, être faites par quelqu’un d’autre).

Exemples : écouter de la musique en rentrant du travail au lieu de regarder les nouvelles déprimantes à la télé, lire un livre au lieu de scroller sur instagram après le dîner, ou bien prendre le temps de jouer de ton instrument préféré en déléguant aux membres de ta famille le pliage et le rangement de leur linge ou encore confier à une assistante une tâche qu’on a l’habitude de faire soi-même sans culpabiliser ou se dire que ça prendra plus de temps

Contrairement à ce que nombre d’entre nous s’imaginent (moi la première encore bien trop souvent), notre valeur ne se mesure pas au nombre de tâches qu’on abat chaque jour ! Il n’y a AUCUN mérite à tout faire tout.e seul.e tout le temps !

Je suis encore bien loin d’être passée ceinture noire en délégation mais je crois fondamentalement une chose : pour créer pour soi une vie épanouie et accomplie, il faut avoir une idée claire de ce qui est important pour nous, des rôles qu’on a envie de jouer dans notre travail et notre vie personnelle. Et par conséquent, d’organiser nos ressources autour de ça, en collaboration avec les personnes qui nous entourent.

La meilleure façon de se dégager du temps quotidiennement, c’est donc de s’alléger le quotidien de ce qui n’est pas essentiel pour nous, de ce qui n’est pas notre zone de plaisir ou de génie et de ce qui ne nous rapproche pas de la vie que l’on a envie de vivre.

Il est probablement important de rappeler à ce stade qu’il faut veiller à utiliser le temps créé pour quelque chose que tu as ENVIE de faire… pas pour cocher la case suivante de ta to-do liste 🙂

🚀 ACTION – RÉACTION : quelques questions pour créer du temps pour l’essentiel

  • Quelle est l’activité que tu peux ne pas faire (ou déléguer) aujourd’hui pour créer 30 minutes ?

Trouve des choses qui ne t’apportent pas un bénéfice énorme et ne te rapprochent pas de la vie que tu as envie de vivre, mais que tu fais par facilité ou par automatisme… voire par souci de bien faire / culpabilité.

Identifie une tâche qui n’est pas essentielle aujourd’hui et décide de ne pas la faire ou de la confier à une autre personne pour pouvoir créer 30 minutes dans ta journée.

Puis détermine ce que tu vas faire d’autre avec ces 30 minutes, quelque chose qui te nourrit, te remplit de joie et de légèreté, qui te rapproche de la vie que tu veux vivre.

  • Quels obstacles (intérieurs ou extérieurs) pourraient t’en empêcher, et quelle première action veux-tu mettre en place pour les surmonter ?

En effet, sur le papier, tu es sans doute 100% convaincu·e par l’efficacité de cette stratégie. Mais il est tout à fait possible – voire probable – que tu aies des réticences, des obstacles internes ou externes qui t’empêchent d’apporter ces changements. Du type “Je ne sais pas pourquoi je fais ça” (ex allumer la télé par réflexe), “Je ne vois pas comment faire autrement !” ou “Je ne peux pas déléguer ça, c’est trop inconfortable (bonjour amie culpabilité), trop compliqué ou ça ira plus vite si je le fais moi-même !”

Ce n’est pas du tout surprenant, cela s’appelle la force de l’habitude ! Si tu as toujours fait certaines choses d’une certaine façon et que tu est toujours vivant·e, ton cerveau ne voit pas l’intérêt de changer.

La seule chose, c’est que si on fait toujours comme on a toujours fait, on créera toujours les mêmes résultats. Si on veut que les choses changent, il va falloir changer certaines choses.

“La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent !” – Albert Einstein

La clé, c’est de ne pas s’arrêter dès qu’on a une réticence ou une résistance. La clé, c’est au contraire de l’accueillir comme faisant partie du changement, d’en explorer la nature avec curiosité (par exemple, pour arriver à identifier pourquoi on fait par automatisme ce que l’on fait dans ces moments-là), et d’agir pour la surmonter.

L’objectif est prendre en compte ce dont on a besoin et de se l’apporter autrement, en utilisant notre temps d’une manière qui nous convient mieux.

Que faire pendant ces 30 minutes ?

La nature a horreur du vide, c’est bien connu ! Alors mieux vaut avoir réfléchi en amont à comment occuper tes 30 minutes, pour ne pas passer la moitié de ce temps béni que tu auras réussi à libérer à savoir comment l’occuper au mieux (Vade retro, perfectionnisme !), à ne pas savoir comment l’occuper tout court et donc ne rien faire (Stop, procrastination !) ou à ne pas savoir par quoi commencer (Halte là, Éparpillement !).

Pour déjouer les pièges de la procrastination, de l’éparpillement et du perfectionnisme, commence par lister toutes les choses que tu PEUX faire et que tu as ENVIE de faire quand tu as 15 à 30 minutes devant toi.

À toi de jouer !!! Fais un brainstorming complet en pensant notamment à ce qui a trait :

  • au soin de toi et au mouvement ;
  • au loisir, au plaisir, à la joie de vivre ;
  • au repos et à la détente ;
  • à la connexion aux autres ;
  • à la réflexion, à la prise de recul sur ta vie / ton travail ;
  • à ce qui te fait avancer dans les projets qui te tiennent à coeur.
Je n'ai pas de temps pour l'essentiel

Que faire si je n’arrive pas à créer du temps pour moi et pour l’essentiel ?

Que tu réussisses ou pas à faire ce que tu as prévu de faire pour te créer 30 minutes, le plus important c’est d’en tirer les leçons et d’apprendre quelque chose.

Si tu n’as pas réussi demain à créer les 30 minutes que tu prévoyais aujourd’hui, demande-toi simplement pourquoi : qu’est-ce qui t’a manqué ? Et que peux-tu faire le surlendemain pour te l’apporter ?

Je serais ravie de lire en commentaires :

  1. Les raisons pour lesquelles tu as du mal à trouver du temps pour toi et pour l’essentiel.
  2. Ce que tu identifies comme blocages internes / externes
  3. Les autres manières que tu trouves pour te créer du temps pour ce qui compte vraiment.

Tout ce qui t’aide toi ou t’es difficile peut inspirer d’autres Wanderfull lecteurs à se sentir moins seul ou encore provoquer des réalisations par effet miroir. Ensemble, on est plus fort !

Partager cet article

Et si l’extra n’était pas (si) loin de ton ordinaire ? Ose créer la vie *extra*ordinaire qui te ressemble !

Picture of Raphaelle Gasse (aka WanderfullRaph)

Raphaelle Gasse (aka WanderfullRaph)

Au travers de contenus inspirants gratuits, de formations en ligne et de mentorings sur mesure, j’insuffle l’énergie du mouvement et l'audace des possibles aux personnes qui rêvent de se mettre en mouvement vers la vie *extra*ordinaire à laquelle ils aspirent.

En savoir plus sur moi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *