Musique et productivité : 3 playlists pour être efficace au travail

playlists pour être efficace au travail et améliorer sa productivité

Musique et productivité : la musique comme outil pour travailler efficacement ?

Je ne sais pas pour toi, mais les interruptions quand je travaille, ça tue vraiment ma productivité.

Et même si toutes les interruptions ne se valent pas – certaines ont moins d’impact que d’autres, notamment si elles sont liées à la tâche que je suis entrain de faire – je ne pense pas être la seule dans ce cas.

Une étude montre en effet qu’il faut environ 25 minutes pour revenir dans l’action en cours après une interruption ! Oui tu as bien lu et il n’y a pas de faute de frappe : 25 minutes… on ne parle pas de 25 secondes !!!!

Alors comment la musique peut-elle favoriser une meilleure concentration et un travail sans interruption ?

Musique et productivité au travail : ce que disent les études

Selon une enquête réalisée en 2011, 90 % des chirurgiens britanniques écoutent de la musique pendant les opérations. Une autre étude publiée dans le Journal of the American Medical Association a révélé que la concentration des chirurgiens s’améliorait et que le niveau de stress diminuait lorsqu’ils écoutaient leurs morceaux favoris en arrière-plan.

Il semble que la musique est très utile dans les activités qui exigent concentration et précision… mais aussi pour favoriser l’exécution d’un travail répétitif. Ces études comme celle notamment de l’université de Birmingham intitulée “Music – an aid to productivity. Ergonomics Information Analysis Centre, Department of Engineering Production, University of Birmingham” montrent que la musique est efficace pour accroître l’efficacité même en concurrence avec les conditions défavorables produites par le bruit d’une machine.

Plus récemment, PRS et PPL For Music, deux organismes anglo-saxons de gestion des droits d’auteur, ont fait tester dans une étude concentration, rapidité et enthousiasme en soumettant des participants à divers exercices (orthographe et mathématiques). Le résultat est éloquent : 88 % des personnes étudiées ont obtenu de résultats meilleurs quand ils écoutaient de la musique.

Au-delà de ça, il semblerait que la musique soit un grand facteur de motivation au travail. En effet, écouter de la musique que tu aimes remplis ton cerveau de dopamine. Et plus généralement, la musique d’un point de vue thérapeutique permet ​​d’apaiser, de ralentir le rythme cardiaque, de baisser la tension artérielle et de diminuer même les niveaux d’hormones du stress.

60 pulsations par minute : musique, productivité et réduction du stress !

Une autre étude menée par des chercheurs de BMS College of Engineering à Bangalore, en Malaisie montre une réduction très significative du sentiment de stress et un sentiment accru de relaxation physique lorsque quelqu’un écoute de la musique qui se joue autour de 60 pulsations par minute.

En terme de musique classique, 60 pulsations, ça sonne « larghetto », qui se traduit par “pas très rapide” ou “plutôt lentement”.

Pas très étonnant car ceci correspond au rythme de pulsation cardiaque (autour de 60-100 battements par minute normalement). Ce qui est très logique si l’on considère les bienfaits prouvés de la cohérence cardiaque, une pratique personnelle de la gestion du stress et des émotions qui permet d’apprendre à contrôler sa respiration afin de réguler son stress et son anxiété.

Le principe est celui d’une respiration qui équilibre : cinq secondes à l’inspiration, cinq secondes à l’expiration, soit six respirations par minute. Lorsque l’on respire six fois par minute, on est pratiquement certain d’atteindre cet état d’équilibre de cohérence cardiaque. Ce n’est pas la seule méthode, mais c’est la plus simple, car il s’agit d’une fréquence respiratoire commune à tous, d’une constante physiologique propre à l’être humain.

Mes meilleures pratiques pour augmenter ma productivité au travail

En tout cas, j’ai potassé le sujet après avoir pris conscience de l’importance des interruptions dans mes journées de travail.

Et j’ai testé et appris quelques trucs non négligeables ces dernières années qui m’ont beaucoup aidés en matière de productivité :

  1. Chaque semaine, je bloque dans mon emploi du temps des sessions de “deep focus” (ou travail intense), où j’avance de manière hyper concentrée sur des actions clés – que j’ai définies au préalable – pour me permettre d’avancer sur mes projets les plus importants du moments.
  2. Je bloque ces sessions le plus tôt possible dans ma journée, avant d’encourir le risque d’être rattrapée par les “aléas du direct” et après avoir simplement vérifié qu’il n’y avait aucune urgence à traiter mais SURTOUT sans commencer à répondre à mes emails. 
  3. Pendant ces sessions, je mets toutes les chances de mon côté de ne pas être dérangée, que je sois au bureau ou à la maison. Pour cela :
  • je coupe évidemment toutes mes notifications et ferme mes emails pour éviter les interruptions venues de mes propres outils ;
  • et je communique autour de moi sur le fait que je suis dans une session de travail intense et souhaite ne pas être dérangée. 
  • La méthode qui marche de loin le mieux pour moi, c’est de mettre des écouteurs sur les oreilles (après avoir expliqué au préalable aux gens qui m’entourent ce que cela signifiait bien entendu). C’est en effet un signal relativement fort et parlant envoyé à l’extérieur : merci de ne pas déranger.
  1. Et last but not least, je ne mets pas n’importe quoi dans mes écouteurs, car certains sons ou musiques favorisent clairement ma concentration alors que d’autre pas. 

Les ingrédients d’une bonne musique pour se concentrer

En 2011, Anneli Haake, une consultante suédoise en psychologie musicale, a élaboré 5 facteurs pour qu’une musique soit source de concentration plutôt que de distraction.

  1. La structure musicale doit être simple, un rythme et un mood “chill” pour ne pas être distrait. I
  2. Les paroles. Elles peuvent distraire si elles sont nécessitent un effort à être comprises. Il faut privilégier les musiques sans paroles ou instrumentales.
  3. Les habitudes d’écoute. Plus on a l’habitude d’écouter de la musique en travaillant, moins cela risque d’être distrayant.
  4. La tâche entamée. Si la tâche entreprise est relativement complexe, écouter de la musique peut nuire à l’attention de notre cerveau.
  5. Le contrôle sur la musique. Si jamais la musique écoutée est imposée par autrui, cela risque fort de nous distraire. En revanche, s’il s’agit de notre propre choix, cela peut nous aider à nous concentrer.

Playlists pour travailler : mes 3 playlists préférées pour se concentrer

Voici donc mes 3 playlists de musique préférées, pour faire rimer travail avec plaisir autant qye productivité.

Je te recommande de les essayer pour augmenter ta concentration lors de n’importe quelle session de travail intense et de voir si cela t’aide :

  • La playlist Focus – Work (de Laura Mabille) 
  • Les playlists Focus @ Will où tu peux choisir entre plusieurs styles musicaux (chill, électro, classique)
  • Coffitivity : Paris, Rio, New York, c’est toi qui choisit ton lieu, car ce site recrée des sons d’ambiance de café ! Un peu dans la même logique que les “bruits blancs” que l’on fait peut faire écouter aux bébés pour faciliter leur endormissement (vent qui souffle dans les branches des arbres, pluie qui tombe, remous de l’océan, voire le bruit d’un ventilateur ou d’un robinet ouvert), ces bruits sont assez répétitifs pour ne pas perturber ton cerveau 

Du coup, même si je suis toute seule chez moi, je le fais la plupart du temps, car je suis beaucoup plus efficace (oui je sais, j’ai l’air d’une grosse nerd et je l’assume).

Cela m’a fait rire d’ailleurs, car j’ai lu l’autre jour un post sur Linkedin de personnes qui disaient qu’elles avaient réalisé qu’elles mettaient leurs écouteurs pour travailler, même sans écouter de musique, car elles avaient le sentiment que cela favorisait leur concentration… et je ne suis pas loin de partager ce sentiment car je me surprend parfois avec mes écouteurs – sans son – dans les oreilles pendant des heures.

Et toi, tu travailles en silence ou en musique ? Quelles sont tes playlists préférées pour te concentrer ? Partage-les en commentaire de ce billet pour nous donner d’autres idées. Ainsi que tout autre “tip” qui favorise ton efficacité.

Sur ce, je te souhaite une Wanderfull semaine avec ou sans interruptions au travail, c’est toi qui choisis 🙂

PS : si tu souhaites d’ailleurs expérimenter avec des pratiques aussi simples qu’efficaces pour augmenter ta motivation et ton plaisir au quotidien, n’hésite pas à t’inscrire au défi gratuit 7 jours changer de lunettes. Pendant une semaine, je t’offre un exercice par jour simple et concret pour t’accompagner en 5’ chrono à te mettre en mouvement vers la vie à laquelle tu aspires, en changeant de posture et d’état d’esprit, sans pour autant envoyer tout balader. Et si l’extra n’était pas si loin de ton ordinaire ?

Partager cet article

Et si l’extra n’était pas (si) loin de ton ordinaire ? Ose créer la vie *extra*ordinaire qui te ressemble !

Picture of Raphaelle Gasse (aka WanderfullRaph)

Raphaelle Gasse (aka WanderfullRaph)

Au travers de contenus inspirants gratuits, de formations en ligne et de mentorings sur mesure, j’insuffle l’énergie du mouvement et l'audace des possibles aux personnes qui rêvent de se mettre en mouvement vers la vie *extra*ordinaire à laquelle ils aspirent.

En savoir plus sur moi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *