Gratitude : pourquoi et comment la pratiquer ?

Cultiver la gratitude est une attitude en soi très facile à pratiquer. Découvre ici comment et quels en sont les bénéfices. Et partageons nos raisons d'être rempli.e de gratitude.

Gratitude Attitude… les pouvoirs de la Grat(t)itude

J’ai déjà parlé des bénéfices de cultiver la gratitude dans ce billet qui relate ma passion pour les carnets de gratitude et leur pouvoir pour se rappeler que sa vie est belle.

Mais je tenais absolument à en reparler aujourd’hui, alors que nous nous apprêtons à aborder une nouvelle année, afin de mettre toutes les chances de ton côté pour la vivre en beauté.

En réalité, je pense vraiment qu’on devrait parler (et pratiquer) la gratitude tous les jours… et l’enseigner à l’école. Car c’est tellement bon !!! C’est gratuit. Et c’est bien meilleur que n’importe quelle pilule 🙂

Affiche Gratitude Les Mots à l'Affiche
Affiche Gratitude Les Mots à l’Affiche

Qu’est-ce que la gratitude ?

Pour éviter tout malentendu, je précise d’abord que la gratitude, ce n’est pas de la politesse. Ce n’est pas juste dire “merci” comme on nous a appris enfants !

La gratitude – que j’appelle aussi la Gratitude Attitude… d’où l’abréviation Gra(t)titude – c’est également tout sauf la méthode Coué ! Ni du positivisme à tout prix. Il ne s’agit pas de NIER ce qui ne va pas et les aspects négatifs d’une situation, mais d’apprendre à se RECENTRER sur ce qui donne de l’énergie pour aller de l’avant.

Il s’agit vraiment d’accueillir TOUTES les émotions, des les identifier, les ressentir et les accepter, mais de mettre le FOCUS sur celles qui génèrent une vibration positive pour nous. La gratitude ce n’est certainement pas : “je vais bien, tout va bien”.

La gratitude, c’est une émotion, caractérisée par la surprise et la joie. C’est une manière de développer notre capacité au bonheur, en changeant de regard sur ce que l’on a déjà et sur ce qui nous arrive.

La gratitude se pratique d’ailleurs à plusieurs niveaux :

  • Merci pour ce qui va (un peu un équivalent ceinture jaune au judo)
  • Merci malgré ce qui ne va pas (le niveau ceinture verte en quelque sorte)
  • Merci parce que cette épreuve fera sens un jour. En attendant, j’accepte de ne pas comprendre. (là c’est carrément le niveau ceinture noire… et en la matière, je te renvoie à l’admirable et combien inspirante Dr Edith Eger interviewée par Brené Brown, où elle parle de son incroyable parcours de vie après Auschwitz et de son livre The Choice). Tout simplement précieux !

Quels sont les bienfaits de la gratitude ?

Les recherches de la psychologie montrent que dans notre capacité à éprouver du bonheur :

  • 50 % dépendent de prédispositions génétiques (capital de départ)
  • 10 % des conditions de vie (circonstances extérieures : lieu de vie, activité, entourage, état de santé…)
  • 40 % de l’interprétation que nous faisons des situations que nous vivons (marge de manoeuvre) ???????????? c’est sur cette partie-là qu’on peut investir à titre personnel et se concentrer en pratiquant la gratitude !

Dit autrement : ce n’est pas ce qui m’arrive, c’est ce que j’en fais qui crée la différence dans ma vie.

Et c’est seulement en décidant de se concentrer sur quelque chose que tu peux contrôler – c’est-à-dire toi et ton état intérieur – que tu pourras commencer à créer du changement dans ta vie.

“Pour atteindre le bonheur, rien ne sert de vouloir changer son héritage génétique (c’est impossible) ou son environnement (en rêvant d’obtenir richesse, beauté…, c’est le plus souvent irréaliste). Ce qu’il faut changer se sont nos activités au jour le jour.”

Sonja Lyubomirsky

Control freak ? Et bien kiffez maintenant !

Rien ne sert donc de désespérer ou s’arracher les cheveux : on ne peut contrôler ni les événements ni les circonstances. En revanche, si comme moi vous aimez bien avoir le contrôle, il y a une chose que l’on peut contrôler : notre façon de voir le monde qui nous entoure et de réagir aux circonstances extérieures.  

En tout cas, on peut tout faire pour l’influencer, à commencer par cultiver la gratitude. Cela paraît peut-être bête comme chou, mais il est prouvé que consigner quotidiennement par écrit au moins 3 motifs de gratitude (ou kif… vous lui donnerez le nom que vous voudrez) contribue ultra rapidement et efficacement à notre mieux-être. 

En intégrant la gratitude comme une nouvelle habitude quotidienne, on peut ainsi augmenter son épanouissement au quotidien, pour pas un sou ! Wanderfull, non ?

Tu veux essayer d’intégrer la gratitude dans ton quotidien ? Télécharge mon Guide Ultime du Habit Tracker, un guide condensé pour créer de nouvelles bonnes habitudes ET SURTOUT t’y tenir. Ce guide t’explique pourquoi et comment te servir d’un Habit Tracker pas à pas. Et t’offre un modèle gratuit imprimable à télécharger et utiliser.

Le Guide Ultime du Habit Tracker

De la logique d’abondance à celle de suffisance

Ce qui nous empêche d’éprouver de la gratitude, c’est la culture du “jamais assez” et la comparaison, qui génère l’insatisfaction. Comme l’écrit la sus-nommée Brené Brown :

“La vraie satisfaction de vient pas de l’abondance mais de la suffisance”.

Brené Brown dans La Grâce de l’Imperfection

Le bonheur n’est pas dans l’accumulation, mais bien dans la satisfaction. Rien ne sert d’accumuler… il faut remercier !!!

L’un des obstacles à la gratitude c’est le mépris de la vie ordinaire. Ces choses tellement évidentes qu’on ne les voit plus ! Pratiquer la gratitude, c’est donc au quotidien partir à la chasse aux trésors, ceux-là même que tu ne vois plus. Des choses parfois aussi simples que :

  • Qu’est-ce qui est là, sous mes yeux ?
  • Qu’est ce que j’entends ?
  • Qu’est-ce que je touche ?
Gratitude turns what we have into enough

Grat(t)itude : et si on commençait maintenant ?

En effet, notre cerveau est naturellement programmé pour aller en mode auto-pilote vers des choses négatives. Cela s’appelle le biais de négativité.

Mais des exercices comme la pratique de la gratitude permettent de reprogrammer son ordinateur de bord personnel en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Et en plus, ça prend à peine plus qu’une minute par jour à faire.  

Alors n’hésite plus : dépose sur ta table de chevet un carnet et ta plume et prends quelques minutes avant d’aller te coucher (idéalement… sinon au réveil, c’est là que le cerveau est le plus réceptif) pour y écrire des événements gratifiants – même les plus insignifiants – de ta journée.

Pas besoin de marquer des tartines, une simple ligne suffit, mais il en faut au moins 3 par jour. Cela dit, plus on décrit ce que l’on ressent et son état émotionnel, et plus c’est bénéfique.

Plus d’informations dans mon billet sur les Carnets de Gratitude

Gratitude changes everything

Gratitude pour 2023 et roll on 2024 !

Au quotidien, je pratique la gratitude aussi souvent que possible. Et d’ailleurs, dès que je recommence à ronchonner, il y a souvent une corrélation très claire avec le fait que j’ai pris un peu de distance avec cette pratique merveilleuse.

Chaque fin d’année, j’aime prendre le temps de regarder dans le rétroviseur et pratiquer la gratitude, en faisant l’exercice appliqué à l’année entière. J’avais d’ailleurs rédigé un article similaire à la fin de 2020, en plein Covid !

Alors que tout le monde n’attendait qu’une chose : mettre l’année derrière soi, je réalisais en faisant cet exercice à quel point je l’avais kiffée cette année. Et à quel point j’avais de nombreuses raisons d’être pleine de gratitude.

Aujourd’hui, une année de plus est presque terminée et, même si j’ai l’impression qu’environ quatre années se sont écoulées en une seule, j’ai presque envie de crier : “quoi, déjààààààà fini ???”.

Même si elle m’a poussée dans mes retranchements à de nombreux points de vue, cette année est littéralement remplie de choses pour lesquelles j’ai envie de dire merci. Même les coups durs ont été autant d’opportunités de grandir et me mettre en route vers du mieux.

Alors immense gratitude pour 2023 et roll on 2024…

2023 dans le rétroviseur : mes plus gros kifs

Voici quelques-unes de mes raisons d’être pleine de gratitude pour cette année 2023 qui s’achève :

  • Mes enfants sont mes meilleurs guides. Être mère est un exercice difficile (on ne va pas se mentir, je cherche toujours mes marques et faillis copieusement à bien des moments… je vous passe les détails des moments où je perds ma dignité et où l’on se demande qui est l’enfant et qui est l’adulte haha). Mais cela m’enseigne teeeeeellement et me donne envie de continuer encore et toujours à chercher, apprendre, questionner, comprendre. Pour devenir une version plus apaisée de moi-même et trouver un équilibre entre des conditionnements liés à mon passé et mon éducation et une envie d’être au monde et à mes enfants qui me soit propre. La grande Isabelle Filliozat dit : “Nos enfants sont d’excellents guides spirituels pour qui veux les écouter ! ». Je ne saurais le dire mieux !!!

“Nos enfants sont des miroirs de notre réalité intérieure, nous confrontant à nos limites et nous apprenant à aimer. Ce sont d’excellents guides spirituels pour qui veux les écouter ! ».

Isabelle Filliozat
  • Merci ma communauté de lecteurs et d’abonnés ! Vous êtes aussi une excellente raison pour moi de me sortir les doigts du c… pour continuer à apprendre, rester curieuse et ouverte au monde, faire l’effort de digérer tout ce que je lis, écoute et vis pour transmettre cela dans mes billets hebdomadaires, mes formations en ligne, mes videos Youtube et / ou épisodes de podcast ou mes posts occasionnels sur les réseaux sociaux.
  • Les 3 semaines en solo en France que je me suis octroyées. Parce que j’ai rempli ma coupe de tout ce que j’aime le plus : amis, fous rires, mer, découverte, rando, connexion etc. Et parce que j’ai lancé ma première semaine de Wanderfull Vadrouille à Compostelle, avec un petit groupe de personnes au top qui ont eu envie de me suivre dans cette expérience de reconnection à soi, à la nature, au temps lent et à d’autres qu’ils ne connaissaient pas… malgré la vague de chaleur inattendue (en parlant de température, fais-moi savoir si tu es chaud pour être informé.e des prochaines vadrouilles sur le chemin de Compostelle)… Merci mon homme qui est resté en Zambie avec les schtroumpfs et mon vision board 2023 qui m’a encouragée à passer à l’action au moment où je doutais.
  • Continuer à participer à distance au projet du Podcast Métamorphose que j’adoooore et pour lequel je continue de préparer des interviews. Cette année, Anne Ghesquière m’a fait un immense cadeau : me proposer d’enregistrer en studio lors de mon passage à Paris un coaching audio pour leur programme “Objectif Métamorphose” dédié au mieux-être, auquel participent des coachs et personnalités beaucoup plus éminentes que moi. Merci pour ta confiance !
  • Mon Cercle des Wanderfull, un petit groupe qui s’est créé spontanément pour mon plus grand bonheur à la demande de personnes qui ont suivi mon programme Graines de Baobab et / ou le Wanderfull Year Boostcamp. On se parle 1 heure tous les 15 jours sur des sujets qui peuvent avoir trait aux émotions, à la spiritualité, au quotidien, à l’organisation… bref tout ce qui m’appelle intuitivement pour continuer le chemin vers un éveil des consciences et une vie plus épanouie. Et j’en ressors toujours au moins autant avec la patate qu’eux 🙂 C’est un espace où tout est facile et fluide, bourré de bienveillance, de coeur, d’intelligence individuelle et collective. Je kiffe ! Gratitude pour votre confiance renouvelée chaque mois.
  • En parlant d’intelligence collective, le super mastermind d’entrepreneures animé par Marine Duvouldy que j’ai rejoint il y a quelques mois. Ça me booste pour avancer dans ma parfaite imperfection et unicité (j’ai déjà parlé des mérites de se faire accompagner lors d’une interview avec Solène, la coach professionnelle qui m’a accompagnée en 2022 dans le lancement de mon activité entrepreneuriale en toute sérénité).
  • Et puisqu’on parle de podcast, 2023 a vu naître mes toutes premières interviews :
  • et puis la santé boudiou, pour moi-même et ma famille nucléaire… pendant longtemps j’ai trouvé ça tout pourri et vieillot de se souhaiter comme voeu de nouvelle année “Et surtout la santé”. Probablement l’insolence d’une femme encore jeune et en pleine forme, qui ne voyait pas ce qui pouvait lui arriver dans la vie ! Quelques décennies, pertes et une pandémie plus tard, cette raison de remercier la vie de couler dans nos veines prend plus son sens que jamais. Et c’est ce que je me répète chaque matin quand j’entend mes deux “charmants” bambins s’époumoner : “au moins ils sont en forme pour hurler” 🙂

Quel kif de lister ces kifs ! J’ai énormément de gratitude pour tout cela ❤️. 

Et toi ? Qu’est-ce qui te rempli de gratitude ?

Pour quoi ressens-tu de la gratitude quand tu repenses à l’année écoulée ? Je serais vraiment heureuse de découvrir ta réponse dans les commentaires ci-dessous.

N’aie pas peur de te dévoiler, dis-toi au contraire que cela pourra certainement inspirer d’autres Wanderfull lecteurs à porter un autre regard rempli de bienveillance et d’optimisme sur une situation similaire qu’ils auraient pu vivre… alors merci d’avance pour moi autant que pour eux.

PS : Tu veux être sûr.e de prendre le temps de faire le bilan 2023 pour mieux écrire 2024 ? Je propose en janvier le Wanderfull Year BOOSTcamp, un programme où j’accompagnerai pas à pas un nombre limité de personnes à clarifier ce qu’elles veulent vivre et où elles veulent être dans un an à tous points de vue, avec une roadmap précise de comment y parvenir.

3 petites semaines de travail individuel et collectif pour faire de 2024 une année 100% Wanderfull. Tu peux en savoir plus et réserver ta place ici.

Partager cet article

Et si l’extra n’était pas (si) loin de ton ordinaire ? Ose créer la vie *extra*ordinaire qui te ressemble !

Picture of Raphaelle Gasse (aka WanderfullRaph)

Raphaelle Gasse (aka WanderfullRaph)

Au travers de contenus inspirants gratuits, de formations en ligne et de mentorings sur mesure, j’insuffle l’énergie du mouvement et l'audace des possibles aux personnes qui rêvent de se mettre en mouvement vers la vie *extra*ordinaire à laquelle ils aspirent.

En savoir plus sur moi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *