My Weekly Wander: c’est parti!

My Weekly Wander by Wanderfull.fr

My Weekly Wander #1 – Un nouveau bébé pour la rentrée
6 août 2020

J’ai la sensation de me répéter à chaque fois que je reprends l’écriture de ce blog : ça fait bien trop longtemps que je vous délaisse (et que je me délaisse au passage, puisque je prends tellement de plaisir à écrire pour ce blog et ne le fais pas assez). Il est grand temps de reprendre la plume. Et comme toujours, je me dis : “cette fois, j’arrête VRAIMENT d’écrire des articles longs qui me prennent une journée à rédiger et illustrer”.

Alors aujourd’hui, je pose une action concrète pour avancer dans cette direction et me jette dans la poêle à frire en vous prenant à témoin. Aujourd’hui, je lance officiellement My Weekly Wander, un billet court hebdomadaire où je partagerai des choses qui m’ont inspirée, émue, faite avancer ou me questionner. 
On verra bien où tout cela nous emmène, vous et moi… je suis bien évidemment très preneuse de toutes vos remarques, positives ou négatives, ainsi que de vos suggestions de contenu. J’aime beaucoup l’idée de co-création alors please please PLEASE, soyez mes co-créateurs et co-animateurs si vous le souhaitez et partagez avec moi des choses qui vous aussi vous inspirent !!!
 
Pourquoi My Weekly Wander ?
Confinement oblige: ça a bien remué, questionné, chamboulé et frotté dans tous les recoins.
Comme vous tous, j’ai eu un mal de chien à trouver mon rythme et ressenti des difficultés à trouver du temps pour tout faire – avec un petit garçon de moins de deux ans à la maison à temps plein, du boulot etc.
Comme beaucoup, je connais l’incertitude… probablement plus que la plupart d’entre vous d’ailleurs. Une grossesse à 42 ans en plein COVID, forcément ça fait se poser pas mal de questions. Cela nous a aussi obligé à un retour précipité en France avant l’arrêt des transports aériens pour éviter le risque d’un accouchement dans notre brousse zambienne sans médecin aux alentours. Nos deux boulots à Rob et moi étant liés au tourisme, 2020 sera donc une année sans revenus ou presque. Et puis, il y a quelques gros points d’interrogation : aurons-nous un boulot l’an prochain l’un et/ou l’autre ? Sera-t’il même possible de repartir en Afrique ? Si oui, quand ? Etc.
 
Cela demande un poil de flexibilité, de patience et d’adaptabilité de notre part, mais ça tombe bien: on en a tous les deux. Et paradoxalement, j’ai surtout vu cette période comme une bénédiction pour se (re)poser de bonnes questions et ressenti l’urgence de trouver du temps pour renouer avec ma petite voix intérieure.
 
Malgré l’absence de temps libre, je me suis inscrite à un coaching en ligne pour m’aider dans cette voie, écouté des tonnes de podcasts et commencé à lire plein de choses. C’est parti dans toutes les directions et je suis toujours en pleine éruption intérieure (c’est mieux qu’une éruption cutanée me direz-vous à juste titre), mais franchement je m’en remercie un peu plus tous les jours.
 
Parmi toutes les idées apparues ces derniers mois, il y en a une qui a clairement et régulièrement émergé avec de gros clignotants bien voyants pour être sûre de se faire bien remarquer. C’est l’envie de partager avec vous de manière régulière ce cheminement, ces questionnements et ces apprentissages le long du chemin.
  • Idée sous-jacente numéro 1 : ce qui compte finalement, ce n’est pas tant la destination (et atteindre nos objectifs) que le chemin parcouru et tout ce que nous apprenons au passage. Si l’on décide de profiter résolument du chemin – y compris quand on va se rétamer – c’est déjà gagné.
  • Idée sous-jacente numéro 2 : si ça m’intéresse moi, ça peut intéresser d’autres que moi, alors pourquoi ne pas le partager ? Autre point important: ça n’intéressera certainement pas tout le monde… MAIS CE N’EST PAS GRAVE !
  • Idée sous-jacente numéro 3: des actions imparfaites sont mieux qu’une parfaite inaction. Alors plutôt que me réfugier derrière l’excuse du perfectionnisme pour toujours reporter à plus tard (quand j’aurai plus de temps, quand je pourrai le faire mieux, quand je pourrai le faire parfaitement…), je vais le faire dès MAINTENANT, de manière SPONTANÉE et donc IMPARFAITE (oh mon dieu, ça y est, le gros mot est lâché)… ET GUESS WHAT ??? CE N’EST PAS GRAVE NON PLUS !
Bon bah voilà, j’ai lâché mon défi. Je vous souhaite une Wanderfull semaine, en attendant la suite la semaine prochaine. 

PS1: pour la petite histoire, j’avais initialement envie de vous proposer My Daily Wander. Mais comme je vais pondre d’ici quelques semaines un autre bébé – bien réel celui-ci – j’ai pensé qu’il fallait peut-être faire preuve d’un peu de pragmatisme pour une fois et commencer par un billet hebdomadaire 🙂

PS2: un petit mot de gratitude avant de finir, pour toutes celles et ceux qui récemment – m’ont directement ou indirectement encouragée à reprendre l’écriture. Je les remercie de me montrer le chemin chacun à leur manière et avec beaucoup de bienveillance. N’oubliez pas que cultiver la gratitude au quotidien, c’est infiniment précieux, comme j’en parlais déjà il y a longtemps dans mon article expliquant les bénéfices des Carnets de Grat(t)itude.

N'hésite pas à laisser un commentaire (surtout s'il est sympa), donner ton avis, partager tes infos etc