Ma vidéo pour School Club Zambia (enfin) en ligne

Yallah, c’est en ligne !!!

Au terme d’innombrables problèmes d’exports avec Final Cut et non moins nombreux échecs de téléchargements, je n’osais presque plus y croire !

Mais ça y est, ma toute première vidéo tournée en Zambie pour l’association School Club Zambia est ENFIN en ligne. Pour de nombreuses raisons, elle sera toujours très chère à mon coeur (cf article dédié sur les boires et déboires de cette magnifique aventure). Yallah !!! Joie dans ma vie !!!

Je vous laisse regarder le bébé et me dire ce que vous en pensez (ça tombe bien, c’est le week-end, je suis sûre que vous avez tout votre temps à me consacrer). Je suis preneuse de critiques constructives bien sûr… mais aussi de compliments, hein 🙂

C’est malheureusement en version basse définition, mais les connexions internet ici ne me permettent pas mieux et de toute façon YouTube et autres sites de téléchargements limitent la taille des fichiers. Les images sont par conséquent de piètre qualité par rapport à la réalité, mais toutefois un peu meilleures que ce que j’ai pu mettre en ligne sur Facebook il y a une semaine.

 

Avertissement N°1 : ce film est sans sous-titre et en anglais, dont pas mal d’anglais « local ». Je suis devenue spécialiste du Zambian-English speaking (« We had thought that-iiii… », « We make-iiii school bags » etc), mais je doute que vous le soyez. Inutile de sortir votre dictionnaire Oxford qui prend la poussière depuis 1994, zieutez sous la vidéo, je vous ai mis la transcription intégrale des textes en anglais. Et si vraiment vous ne comprenez pas l’anglais, demandez-moi de l’aide ou faites appel à Mr Google Translate.

Avertissement N°2 : le film dure 9 minutes… mais si vous n’avez pas de patience, allez au moins regarder de 8’30 jusqu’à la fin, ça vous collera le sourire aux lèvres pour le reste de la journée.

Avertissement N°3 : âmes sensibles s’abstenir. Ce film est réalisé sans trucage. Et j’ai hésité environ 1200 fois à repartir avec la petite minouche tout à gauche à la minute 8’45 sous le bras tellement elle me faisait craquer à chaque fois que j’allais à l’école avec ses sourires enjôleurs et son regard espiègle.

 

 

Retranscription complète (en anglais SVP) des interviews du film

1. Mr Mweshi (Fisherman)
Most of the people here, especially along the shore, they are fishermen. So most of them depend on the lake. At the moment fishing is very poor, you can’t rely on fishing now. Production is going down. You have more fishermen, less fish.
I did my primary education but I just went as far as grade 9 because I had no funds. It’s very important for my daughters, and even other girls, that they concentrate on their education and finish. Studies is the gateway to success. You can not be employed or get a good job if you didn’t go to school. Suppose she never went to school and within grade 7 or 8 she gets pregnant or get married, what is she going to do with herself and the children ?

2. Mrs Siatwiko (Head Teacher Kariba South Primary School)
The illiteracy levels here are very high. Working with the community is not very easy because they don’t care about education. They don’t understand that their children will be benefiting. People think they can make do of the lake even if they are not educated, because they can still find some money.

3. Lois (School Club Zambia co-founder)
Education is the most powerful tool we have to ending poverty. But if the education is not qualitative then it is not going to give anybody any opportunities or choices.
Zambia has one of the 5th youngest population in the whole world. You see so many young people everywhere, all they want is the chance to do something with their lives.

4. Accent (Head Teacher Chisyabulungu Primary School)
We saw we had a lot of challenges in buying some immediate school materials. We decided the simplest thing we can try here is a garden. We had thought that it could be helping us after selling the products from the garden.
The soil was too bad for any plant to grow. So this made us to abandon it.
SCZ they just came to see us. We have discovered that it can work out.

5. Lois
I’ve worked all accross Zambia with lots of different schools and everywhere, you see community getting together and thinking « Let’s support ourselves ». « We’re a school, we need some money, what can we do ? » « oh let’s start a garden, let’s start a chicken project. »
But time and time again they fail, because they don’t have access to proper start up funding and long-term technical support on how to start, manage and expand their businesses.
And that comes back to the core of SCZ. If you’ve got this outside support, it really enhances your chances of success.

6. Fabian (Head Teacher Kampasa School)
SCZ has come up with very brilliant ideas. They came up with a project for the broiler chickens which we are currently implementing.

7. Andrew (Consultant SCZ)
This project is very innovative because it comes to a school like Kampasa. Within a process we guide Kampasa to start a business, do the market research, do the business plans, they start generating income that can support the institution sustainably.

8. Lois :
In Zambia, if a school has 10K£ a year they can run at full capacity. They can buy essential ressources, pay community paid-teachers, even offer scholarships in some cases. It’s completely within a school’s grasp to be able to provide qualitative education of 1 or 2 school-run businesses.
This self-financing school-model, it is not just providing funding for the school. At the same time, they are providing hands on vocational training to pupils.
At the moment, we have 2 pilot projects : a YFC and a YTC. The aim of these programs is to give young people real trade skills.

9. Mr Mweshi
Its a blessing to have the SCZ because as you can see at our school, there is a garden, there is a tailoring center. In that way, even if the child is not completing her education, she can be employed somewhere as a tailor. If there is no employment, someone can even run his or her own garden, because they have all the skills on how to go about with vegetable growing.`

10. Sunny (Program Manager SCZ)
We use the garden for 2 activities. As an income-generating venture as well as a practical arena for Young Farmer’s Club. That’s where we provide training for the kids on how to do organic farming.
There is also Nchimunya. Because of the vocational training that she got while she’s still at school, she’s able to do something elso to have money.
That knowledge is used to sustain family.

11. Nchimunya (Pupil)
I never knew where I would find money to pay for school fees.
I used to be afraid about the future. But I’m not afraid anymore, because I know how to grow a garden.

12. Saviour (Lead Tailor Kariba South)
Now we started a Young Tailor’s Club and we’ve got 25 children who are interested in tailoring.
I teach them how to operate the sewing machines and how to make patterns.
Every week, every day, even during the holidays they come here.

13. Dorcas Mweshi (Pupil)
I am Dorcas Mweshi. I’m 11 years old.
There in the Tailoring Center we learn about how to make bags, pads, school uniforms & how to drive the machine.

14. Lois
We realized that we needed to start addressing 2 other key areas.
We introduced our literacy education program. It’s a very simple program to implement. Giving someone that ability is life changing.
And then the second new impact area for us was girl’s development.
A lot of the girls had no basic knowledge on their bodies.
It’s 4 days average a month that girl’s are missing of school because of their periods.
We built a girl’s changing block. And then we did training on how to do reusable sanitary pads. We are already seeing an impact of that with girls reducing the number of days that they miss from school each month.

15. Aiden (District Education Board Secretary)
The journey is on. We are moving towards the right direction. School Club Zambia has really helped in the management of the education system, because it has projects that are empowering the children.

16. Dorcas
Education is the only weapon you can use to change the world. I know many things, because I go to school. The School Club Zambia teaches us many more things like farming, tailoring.
I am confident about my future, because I know what I’m doing.

16 commentaires

  • Félicitations!!! Evidemment, même pas peur, tu allais réussir mieux que les pros, mais fallait le faire. Le résultat est là. Tu peux être fière…Bon, malgré l’avertissement, âme sensible touchée et remuée. Magnifique…

    • Raphaelle dit :

      Merci Christine !!! Oui je suis fière (et c’est rare alors je savoure ce sentiment) et trop heureuse d’avoir vécu ces semaines merveilleuses. Pour un premier tournage, je pouvais difficilement avoir autant tout ce que j’aimais réuni en un seul endroit. Hihaaaaa ! L’impression d’avoir une petite étoile au-dessus de la tête !!!

  • Seb dit :

    Enoooooorme bravo Raph!
    Canon!!!!!
    Honnêtement, c’est un travail de pro
    Superbes images, super son, très belles rencontres, beaux témoignages…fond, émotion, tout y est!
    La famille est très impressionnée
    Merci magic Raph. Continue…please 🙂

    • Raphaelle dit :

      Oulala ! Quand les chonchons décident ENFIN de visiter mon blog, c’est en famille et ça balance du compliment à tout va. Merciiiiiii, ça me touche beaucoup. Comme me le recommande ta chère et tendre épouse, je vais tenter de continuer à réaliser et me réaliser 🙂

  • Milica Zatezalo-Falatar dit :

    Bravo Raph, excellent film, nous venons de le regarder avec Hana et c’est très inspirant, nous sommes très fiers de toi, il faut absolument continuer.
    Milica

    • Raphaelle dit :

      Haha, merci pour ces encouragements !! Si c’est ma Kumiza qui l’ordonne, je ne peux que m’exécuter et continuer.
      Au fait, Hana a-t’elle bien reçu mon enveloppe de Zambie qui est partie le 12 août ???

  • Cyril dit :

    I’m very impressed ! Beau contenu, belles images et le montage est digne d’une pro. 🙂

  • béné dit :

    bravo !!! canon!!! pas très original de te dire ça mais tu mérites ces jolis compliments!!! j’adore dorcas mais aussi Nchimunya touchantes et si vraies ! bravo et continue le monde t’attend au delà même de l’Afrique tu vas trouver milles choses à raconter avec talent ! il va t’en falloir des petits carnets si tu veux je t’envoie un container 😉 à bientôt bizoooooo

  • Thierry dit :

    Méga bon méga pro méga beau !!!
    Bravo Raph’ on ne saurait pas dire que c’est un 1er film … Maintenant on en veut d’autres …
    Et superbe projet,
    Je savais bien que le Zambèze t’inspirerai 😉
    Bécots,

  • Nathalie dit :

    T’as grave assuré Raph !!!! J’adore comment tu as présenté l’école et le projet : avec beaucoup beaucoup de sensibilité !!! J’aime énormément comment tu amènes et développes le sujet : les images d’intro, l’arrivée de la parole des adultes puis celle des enfants pour finir sur des images de joie, le tout sur un très bon choix de musique : t’es une championne doublée d’une pro !! A très bientôt !! Hope to read you soon 😉

  • Géraldine dit :

    Vraiment bravo Raph, tu nous donnes envie d’aller à l’école là-bas! Et cela devrait être obligatoire pour nos enfants de voir qu’ils ont une chance folle d’aller dans des écoles gratuites et obligatoires en France. Le message est super clair, tous les intervenants sont bien filmés et moi ce que je préfère c’est le générique de fin avec tous les enfants qui dansent et qui éclatent de joie. Bravo, continue ainsi, on sait combien tu travailles dur mais reviens quand même un de ces jours. Ta G
    P.S. : I love toutes les manières de montrer le nom du projet sur les pulls et les T-shirts…

  • jean vander elst dit :

    Ouahh très touchant ton film.
    du travail de pro! pour une première, c’est génial.
    grâce a toi, je me sens tout en lien avec ce qui se passe là-bas,… je dois même un peu me frotter les yeux et m’imaginer que c’est toi qui a réalisé tout cela.
    Ce matin , j’étais en réunion pour organiser le prochain festival international du film sur la ruralité a Rochefort (Bel.) mars 2016…. »Terres en Résistances »…questions d’ici et là-bas ! je suis en train de rêver …de t’y voir présenter un film produit et réalisé par…Raph !!! Cool, non?

  • Granel dit :

    Je me regale de ton blog pendant mes pauses dej. Aujourd’hui carnets d’Essaouira et film. Je suis impressionné par les deux et je voyage un peu avec toi. Bibis.

  • olouette dit :

    Je n’ai pu consacrer ces 20 minutes pour tout lire et bien voir que ce soir…..Ils ont tout dit avant moi, tes amis, et je me retrouve dans chacun de ces commentaires élogieux pour toi: Beau travail Raph, j’ai partagé sur mon mur, j’espère que cela fera des vues et des likes! Bises énormes, en attendant de te revoir. Je prépare mon voyage pour aller marier Anne Julie D. en… Périgord, départ 5 jours (mes vacances!)

N'hésite pas à laisser un commentaire (surtout s'il est sympa), donner ton avis, partager tes infos etc