10 symptômes du Wanderlust (le virus du voyage)

Symptomes_wanderlust_definition

Les symptômes du Wanderlust (le virus du voyage) sont nombreux, mais j’ai essayé d’en lister quelques-uns ci-dessous:

  1. Tu n’aimes rien au monde autant que la perspective d’un prochain départ. Tu peux te poser, bien sûr, mais pour pouvoir tenir en place, tu as besoin d’avoir le projet d’un nouveau départ à court ou moyen terme, même si (surtout si ?) la destination n’en est pas encore déterminée ;
  2. Tu n’es pas obligé d’aller au bout du monde pour te sentir revivre, tu as juste besoin de découvrir de nouveaux endroits et de nouvelles personnes pour avoir l’impression de te régénérer (et ça peut être une journée à 30 kms de Paris ou une promenade dans un quartier de ta ville que tu connais mal) ;
  3. Au mieux, tu pars avec une adresse d’hébergement où crécher le premier soir quand tu atterris à pas d’heure… mais pour le reste, inch Allah ! Les aléas du direct et le plaisir de se laisser porter par les rencontres et l’instinct sont tout de même nettement plus enthousiasmants que d’avoir une road map toute tracée ;
  4. Tu frétilles comme une petite folle (un grand fou) quand tu ressors du placard tes chaussures de rando, ton sac à dos et tes vieux treillis tout pourris ;
  5. Ta garde-robe déborde de fringues pour la vie de tous les jours… mais celles que tu préfères entre toutes ce sont tes « techniques » (comprendre : tes « vêtements techniques » qui t’accompagnent partout, de la jungle de Bornéo aux îles du Pacifique en passant par les montagnes de l’Himalaya). D’ailleurs, si tu es aussi fétichiste que moi, tu n’arrives pas à t’en séparer le jour où ils rendent l’âme (ah, ma vieillie jupe en lin vert kaki de mon tout premier voyage sac au dos dont la couleur est devenue totalement indéterminable au fil du temps et que je garde telle une relique au fond de mon armoire… elle en a vu du pays celle-là !) ;
  6. La perspective d’être fagotée comme un vieux boudin pendant des mois ne te défrise même pas… tu en arrives même parfois à te trouver drôlement élégante tout de même dans ton treillis gris si bien coupé qui fait presque un joli fessier avec tes tongs slims Havaïanas aux pieds (j’avoue, la chaussure de rando et la Teva, on a vu mieux en terme de sexytude);
  7. Tu as une collection de passeports impressionnante aux pages bien remplies… car oui, bien sûr, tu mens à l’administration au moment de le renouveler en déclarant qu’on te l’a volé pour pouvoir le garder ! Certes c’est mal de mentir, mais il ne faut tout de même pas déconner non plus : c’est le pire truc qu’on peut te faire que de te demander de le restituer pour t’en délivrer un nouveau ;
  8. Dans chaque aéroport, tu serais prêt(e) à embrasser le fonctionnaire dans sa petite guérite quand il prend un soin fou à te faire un trop joli tampon d’entrée dans le pays avec tout plein d’encre dessus… à l’inverse, tu pourrais emplâtrer le douanier velléitaire qui tamponne de manière désinvolte ton passeport sur lequel tu ne pourras pas même lire le lieu et la date d’arrivée ;
  9. Tu as déjà organisé 5, 10, 20, 30… non, 40 pots de départs. Et autant de pots de retours ;
  10. Tu connais le nom de régions ou pays improbables dont la plupart des gens n’ont jamais entendu parler. Le Laddakh, mais c’est quoi exactement ? Et au Trivial Pursuit (où tu es nul, part ailleurs), tu optes systématiquement pour les questions bleues (cad géographie), car là au moins tu as une chance de t’en sortir.

Je m’arrête là car j’ai annoncé 10 symptômes, mais il y en a tellement d’autres !!!

Et toi, tu te reconnais un peu beaucoup passionnément dans ce que j’énonce là ? A quoi tu reconnais que tu es atteint du syndrôme du Wanderlust ?

4 commentaires

  • nous on l’a … et ton histoire de passeport nous ressemble bien !
    Et on a même l’envie de réaliser un site de ce genre, option moins baroud’ (Nath ce n’est pas trop son style le treillis), mais avec plein de belles rencontres, adresses et surtout photos (mes dessins à moi ;-))

    • Raphaelle dit :

      Tiens, tiens, ça ne m’étonne pas de Nath que le treillis (et SURTOUT les chaussures de rando) soit moins son style 🙂 En même temps, j’habite dans la rue Beautreillis, c’était prédestiné non ???? Je n’ai jamais vu tes photos, ça me ferait plaisir de les zieuter un jour. Tu les mets qq part ?

  • Cloé dit :

    J’ai tous les symptômes ! C’est grave docteur ?

    • Raphaelle dit :

      Je suis un peu biaisée comme docteur, j’en ai peur… mais selon moi CE N’EST PAS GRAVE DU TOUT !!! Au contraire, c’est une maladie qu’il faut cultiver absolument 🙂

N'hésite pas à laisser un commentaire (surtout s'il est sympa), donner ton avis, partager tes infos etc